Hello !

On va faire un nouveau point technique. Après les aiguilles circulaires, on va parler de l’échantillon et son importance.

1. Introduction à l’échantillon.

 

L’échantillon, c’est un peu le passage obligé avant de commencer un projet. Tu remarqueras qu’il est indiqué sur les modèles.

échantillon

Il est aussi indiqué sur le ruban qui entoure tes pelotes.

L’échantillon se présente comme un carré de 10 centimètres sur 10 centimètres. Il indique combien il faut de mailles et de rang pour atteindre cette taille.

2. A quoi sert un échantillon ?

 

Si tu utilise la laine recommandée par le patron, il y a de fortes chances que ton échantillon soit identique à celui indiqué sur le patron. Mais il se peut que tu tricotes plus lâche ou plus serré et que tu obtiennes plus ou moins de mailles pour dix centimètres que ce qui est préconisé. A partir de là, deux solutions s’offrent à toi : adapter la tension de tricot, ce qui n’est pas toujours facile ou monter un nombre de mailles différent que celui du modèle. Nous reviendrons sur comment le faire un petit plus tard dans l’article.

Si tu n’utilise pas la laine préconisée par ton patron et que ton échantillon est différent, il te servira à calculer le nombres de mailles qu’il te faudra pour commencer ton projet. S’il s’agit d’une écharpe ou de quelque chose qui se tricote tout droit, un simple calcul suffira. S’il s’agit d’un pull par exemple, il faudra bien penser à adapter tout le modèle.

3. Comment faire un échantillon  ?

 

Pour réaliser un échantillon, je monte le nombre de maille indiqué pour 10 centimètres plus 10 mailles. Je fais pareil pour le nombre de rang. Quand j’ai tricoté mon échantillon, je l’épingle sur une surface plate et je prend les mesures avec un mètre de couturière.

Monter plus de mailles et tricoter plus de rang me permet d’être bien sure de ma valeur. Par exemple si je tricotais serré et que je montais le nombre de maille indiqué par l’échantillon, je pourrais me retrouver avec un échantillon de moins de dix centimètres de largeur et j’aurais tout à refaire. Ainsi j’évite les mauvaises surprises.

4. Pourquoi laver et bloquer son échantillon ?

 

Il est fort probable que tu laves ton tricot à un moment ou un autre. Cette opération te permettra de voir comment réagit la laine au lavage et au séchage. Par exemple, si tu suspend ton échantillon tu remarqueras peut-être qu’il s’est légèrement détendu. Cela te permettra d’ajuster la longueur de ton modèle.

Il est important de bloquer ton échantillon pour la même raison, en bloquant ton tricot tu vas lui donner une forme qui n’est peut-être pas forcément la sienne au départ et les mesures risquent de bouger.

5. Comment adapter son projet à l’échantillon réalisé ?

 

Et bien il faut faire des maths ! Si comme moi ce n’est pas ton fort (c’est peu de le dire) n’hésite-pas à te faire aider de quelqu’un, ce serait dommage de trouver de faux résultats.

En ce qui concerne l’échantillon, le problème peut se résoudre par un produit en croix dans la plupart des cas. Attention cas pratique :

Admettons que mon modèle soit une écharpe qui doit mesurer 17 centimètres de large (j’aime bien les grosses écharpes), il est préconisé de monter 37 mailles.

Le patron me donne  l’échantillon suivant : 10 centimètres de large égal à 22 mailles et 10 centimètres de haut égal à 34 rang.

Sauf que j’utilise un fil  plus gros avec un échantillon tricoté de : 10 centimètre de large égal à 16 mailles et 10 centimètres de haut égal à 20 rangs. Donc si je monte 37 mailles avec mon fil plus gros, mon écharpe sera forcément beaucoup plus large que voulu.

On réalise donc le calcul suivant pour trouver le nombre de mailles à monter avec le fil plus gros :

Ligne 1, échantillon tricoté :                        10 cm de large = 16 mailles

Ligne 2, nombre de mailles à monter :     17 cm de large =       ???

Le calcul est simple on va multiplier 17 par 16. On obtient 272. Ensuite, on va diviser se chiffre par 10, on obtient 27,2. On arrondi le résultat.  Ici la décimale est inférieur à 5 donc on va garder 27 mailles à monter. Si la décimale avait été de cinq ou plus, j’aurais opté pour 28 mailles.

Te voilà maintenant une as de l’échantillon ! J’espère ne pas t’avoir donné trop mal au crane avec ces maths mais c’était nécessaire ! 

A bientôt pour un nouveau papotage !

Prescillia.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tricot/Crochet : l’échantillon, pourquoi est-il important ?

Naviguer dans les post


Un commentaire sur “Tricot/Crochet : l’échantillon, pourquoi est-il important ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *