pull

Hello !

Je déclare la saison des pulls home made ouverte ! Bon c’est vrai, j’ai triché avec celui-là. Je l’avais commencé à la fin de l’hiver dernier et j’espérais pouvoir en profiter pour le peu de semaines qui restait avant l’été. Sauf que j’avais mal fait mes calculs et qu’il me manquait une pelote, pour faire les 8 centimètres restant. C’était rageant, le magasin est resté en rupture de cette couleur particulière tout le printemps et tout l’été, je t’en ai d’ailleurs parlé quand j’ai fait ma wishlist. Quel soulagement quand je l’ai enfin eu entre mes mains. Quelques petites heures plus tard, le premier pull du cru 2016 était sur moi.

pull

J’ai commencé ce pull dans l’idée de le faire tout simple, tout au point mousse. La couleur moutarde est une couleur que j’affectionne, et il me restait une pelote du trendy châle que j’avais fait. J’ai acheté les 4 autres qui me manquaient. C’est là que j’ai fait mon erreur, j’aurais du en prendre 5. D’habitude j’en prends toujours une de plus au cas où… Le fil vient de la marque Cheval Blanc. Il s’appelle Softine et il est vraiment tout doux et super agréable à porter. Je suis vraiment bien dedans c’est un peu comme être dans son lit mais en fait on y est pas.

 

Le corps :

J’ai tricoté le pull avec des aiguilles circulaires 4.5 millimètres. Il se tricote en rond jusqu’aux emmanchures.

Monter 172 mailles et tricoter, en rond, au point mousse pendant 35 centimètres.

Tricoter les 86 premières mailles du tour, toujours au point mousse. Mettre les 86 restantes en attente, sur un arrêt de maille par exemple. Continuer à tricoter pendant encore 22 centimètres (70 rangs) en aller-retour. Rabattre les mailles. Faire le deuxième côté, dos ou devant, de la même façon avec les 86 mailles en attente.

Coudre les épaules sur 10.5 centimètres, soit 21 mailles. Je préfère faire l’assemblage au crochet plutôt qu’à l’aiguille je trouve que ça fait une finition  plus propre.

J’ai remarqué en portant mon pull que les emmanchures ne tombent pas bien. Je pense qu’il faut les raccourcir un peu. En l’état elle fond 24 centimètres. Peut-être que deux centimètres de moins serait mieux. Si tu teste la réduction d’emmanchure, n’hésite pas à me faire part de ton résultat en commentaire. Il faudra penser à ajuster la largeur de la manche au niveau de l’épaule.

 

Les manches :

Monter 40 mailles + 2 mailles lisières.

En cours de route, j’ai décidé d’ajouter un peu de fantaisie à mon pull et j’ai intégré une torsade. Pour faire le motif de la torsade tricoter 17 mailles au point mousse, 8 mailles au point jersey et 17 mailles au point mousse. La torsade commence au 7ème rang.

La torsade est expliquée dans cette vidéo (sois indulgent(e) c’est la première réalisation de La Revue du Fil production) :

 

Les manches doivent être augmentées tous les 6 rangs de chaque côté. Souvent je ne me souviens plus si je dois faire 6 rangs avant d’augmenter ou 5. Là c’est bien 5 rangs et on augmente au 6ème. La manche fait 50 centimètres de longueur et 48 centimètres de largeur. Une fois pliée la manche doit donc faire 50 centimètres de longueur sur 24 centimètres de largeur. Ça correspond à la hauteur de l’emmanchure.

Je te met une deuxième vidéo pour les augmentations :

 

L’assemblage :

Ce qu’il y a de bien avec ce pull c’est que l’assemblage, c’est pas horrible. Je déteste assembler, franchement si à la fin on avait pas un truc super joli qu’on a hâte de porter, je laisserais tomber l’assemblage !

Bref, je m’égare, donc là, on à déjà assemblé les épaules. Comme je te le disais plus haut j’assemble mes pièces au crochet. Je me sers du fil qui est toujours attaché à la pelote après avoir fini de rabattre les mailles. Je passe mon crochet dans les deux mailles lisières de la manche et je fais une maille coulée et je continue comme ça dans chaque maille lisière jusqu’à arriver en haut.

Maintenant que le tube de la manche est formé, il faut l’attacher au corps. Du coup je me sers toujours de mon crochet et de ma pelote dont je n’ai toujours pas coupé le fil. Comme pour la manche je fais des mailles coulées à travers les deux mailles lisières de chaque morceau.

Une fois la couture finie, je coupe enfin mon fil, fait un petit nœud et le cache. Ce qui est sympa avec l’assemblage au crochet c’est que finalement on a pas beaucoup de fils à rentrer. Tu l’auras deviné, je déteste rentrer les fils…

Ton pull est maintenant terminé ! Félicitations !

En écrivant sur ma façon d’assembler je me suis dis que ça ne serait peut-être pas bête de faire une vidéo sur ma technique, est-ce que ça t’intéresserais que j’en fasse une ?

pull

Je suis plutôt contente de ce modèle que j’ai imaginé toute seule comme une grande, à par les emmanchures je trouve qu’il tombe plutôt bien. Et toi, tu aimes ?

A bientôt pour un nouveau DIY

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pull moutarde spécial cocooning au tricot

Vous aimerez peut-être :


Naviguer dans les articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *