tissage

Hello !

Le coup de ❤ revient après une longue absence. L’été est passé par là, avec un léger passage à vide et maintenant je dois commencer à gérer ma nouvelle vie. Depuis quelques semaines maintenant j’ai quitté mon statut étudiant (et le temps libre qu’il m’apportait) pour un vrai travail. C’est tout nouveau pour moi et bien que ce soit enrichissant, je dois trouver mon nouveau rythme. Mes publications risquent d’être irrégulières pour quelques temps. En tout cas, sache que je continue à créer, bidouiller tous les jours et que j’aurais quand même des trucs à te montrer.

En ce moment je travaille sur les perles Miyuki. Quand j’étais petite j’avais énormément de perles de rocailles. J’ai fait un nombre incalculable de bracelets avec un métier à tisser et aussi de petits animaux en 3D. Je n’avais pas retouché de perles depuis plus de dix ans. L’addiction n’était pourtant pas loin. Ça fait des jours que j’ai commencé à écrire cet article et il n’avançait pas parce que je suis incapable de m’empêcher de tisser. En même temps ça m’arrange bien : j’ai plein de jolies choses à te montrer finalement.

Les perles Matsuno :

Il s’agit d’une sorte de perles japonaises. Elles existent en plusieurs tailles. Elles sont plus rondes que leurs consœurs Miyuki. Elles rendent le tissage vraiment très souple. Je m’en suis servie pour réaliser cet appareil photo. Ensuite j’ai choisi de le monter en collier pour faire comme si j’avais un vrai appareil autour du cou, seulement celui-là est vraiment plus léger qu’un vrai ! C’est mon tout premier tissage. Il m’a permis de me faire la main sur les augmentations et diminutions simples. C’est aussi mon chouchou de tous les tissages que j’ai fait jusque là.

tissage

Les perles Miyuki :

Là aussi, ce sont des perles japonaises. Elles aussi existent en plusieurs tailles. Elles ont une forme un peu écrasée. Le tissage est du coup beaucoup plus serré et donc c’est plus facile pour monter les tissages en broches. En ce moment je fais beaucoup de broches. Je trouve que ça égaye le vêtement sans trop en faire. On peut aussi faire d’autres accessoires : j’ai fait une paire de boucle d’oreilles et j’ai bien envie de me faire une bague aussi. On peut également faire des colliers, des bracelets, des portes clefs… les possibilités sont infinies.

tissage

tissage

Je dois dire que je n’ai aucune préférence pour l’une ou l’autre de ses perles. Les deux me vont très bien. Je les achète à La Perle des Loisirs à Rezé, si tu n’es pas de la région, tu peux te laisser tenter sur leur site. Tu y trouveras également le fil et les aiguilles (j’y reviendrai plus bas) dont tu as besoin pour le tissage.

Le tissage :

Le principe de ce tissage est qu’il se fait sans métier. Pour pouvoir tisser, il faut un fil fin car il peut passer plusieurs fois dans les perles, j’utilise du fil C-Long. Ils faut également des aiguilles longues, fines et souples. J’ai entendu dire qu’il était indispensable d’acheter un tapis à perler. Cet outil empêche les perles d’aller dans tous sens et de tomber. Personnellement je n’en ai pas acheté, j’utilise mon métier à tisser qui à des compartiments et ça fonctionne très bien.

Il y a deux types de tissages : le brick stitch et le peyote. Pour l’instant je n’utilise que le brick stitch. J’aurai bien du mal à te dire qu’elle est la différence entre les deux. Celle qui me saute au yeux est sur la forme. Les bords horizontaux du brick stitch sont droits et réguliers, tandis que les côtés ne le sont pas. Pour le peyote c’est l’inverse, les bords horizontaux sont irréguliers tandis que les côtés sont bien droits.

Pour commencer et comprendre le processus de tissage j’ai suivi cette vidéo :

Elle est en français et bien expliquée. Malheureusement, la vidéo ne montre pas comment faire les augmentations et diminutions qui te permettront de réaliser des motifs.

Pour faire les diminutions en début de rang, c’est assez simple en fait. Dans la vidéo tu peux voir, qu’elle met deux perles sur son aiguille à chaque début de rang. Là, tu n’en met qu’une et tu auras réalisé une diminution simple.

Pour les augmentations en fin de rang, là non plus rien de bien compliqué. Donc tu viens de mettre ta dernière perle sur ton rang comme dans la vidéo et tu dois en ajouter une de plus. Prends une perle sur ton aiguille et laisse la glisser. Elle se positionne à côté de la dernière perle que tu as fixée. Pour fixer celle que tu viens d’ajouter, passe ton aiguille dans le dernier petit pont du rang. Ça veut dire que ce petit pont va servir à fixer deux perles, un peu comme en début de rang. Ensuite, repasse ton fil dans ta perle, elle ne bougera plus.

Pour les augmentations plus longues, tu peux enfiler une perle sur le fil. Repasser l’aiguille dans la perle précédente, normalement tu dois avoir une boucle avec ta perle dessus. Serres le fil et passe l’aiguille dans la perle que tu viens de poser. Recommences l’opération autant de fois que nécessaire.

Pour certains motifs comme l’appareil photo il a des perles qui se trouvent en milieu de rang. Pour atteindre l’endroit où tu dois poser tes nouvelles perles, pique ton aiguille dans les perles déjà sécurisée et navigue dans ton ouvrage avec ton aiguille jusqu’à ressortir au bon endroit. C’est à ce moment que tu verras l’intérêt du fil fin et de l’aiguille souple. C’est aussi ça qui est pratique avec cette technique, c’est que tu n’as pas besoin de couper ton fil pour aller là où tu veux.

 

Maintenant que je t’ai dis tout ce que je savais, tu te lances ? Laquelle de mes réalisations préfères-tu ? 

Les modèles de l’appareil photo, des lunettes en forme de cœur et le cactus sont disponibles sur le site de La Petite Épicerie. J’ai trouvé le logo Batman sur Pinterest, tu peux le trouver dans mon tableau perles. Je l’ai un peu modifié, mais l’essentiel y est. J’ai épinglé plein d’autres modèles sur ce tableau. J’espère que tu y trouvera ton bonheur.

A bientôt pour un nouveau coup de cœur !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

email
Coup de ❤ : le tissage de perles japonaises

Vous aimerez peut-être :


Naviguer dans les articles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *